Jean-Claude Marguerite

littérature et photographie

Tag: Approche (page 2 of 3)

Une photo toute bête

Voilà le genre de vision qui me fait aimer le métro : il y a des créatures étranges partout sur les murs – qui nous regardent sans vergogne, dissimulées par le mimétisme de leurs encrages, puis qui vaquent à leurs occupations ordinaires, non sans nous avoir adressé quelques grimaces…

femme-nuage

Combien de fois je me laisse attirer par un fragment d’affiche, distinguant clairement un sujet (ici, une femme qui se recoiffe), mais à présent que j’écris cette légende, j’en vois d’autres (ici, occultant en partie le soleil, un nuage qui sculpte une femme qui se recoiffe).

Vous qui me regardez…

Après bien des mois d’absence (photographique), me voilà à nouveau qui rôde dans les couloirs du métro parisien… Grands plaisirs pour quelques petites minutes volées lors de deux déplacements professionnels. Et quelques images, qui me plaisent au moins pour cela.

Mode PAUSE

Aujourd’hui, c’est la rentrée des classes… Mon temps m’est désormais compté, je n’erre plus à ma guise dans le réseau métropolitain.

Et puis, je travaille sur un autre projet, qui entre dans sa phase d’achèvement : mon premier roman. Le Vaisseau ardent paraîtra en juin 2010 chez Denoël, collection Grand Public, sous la direction Gilles Dumay.
Je mets donc ce blog en mode PAUSE, après 18 mois et plus de 160 morceaux choisis d’affiches, ce qui ne m’empêchera pas de le réactiver à l’occasion : je me rends encore assez souvent à Paris, la plupart du temps avec mon appareil (quand je ne suis pas surchargé de livres…). Je réfléchis également à d’autres formes pour ce blog… Donc, repassez me voir ou souscrivez aux flux RSS.
À très bientôt…
JCM

Regard, vache et… porte-jarretelle ?


Voilà deux images récentes réalisées sur une même affiche, avec cet élément commun que constitue ce regard masculin…
J’aime bien, aussi, sur la première, la reprise des numéros, d’où le débordement du cadre de l’affiche pour mettre en relief la signature céramique du métro parisien…

Variations sur un visage (3)

Pas de tag, cette fois, juste des déchirures. L’image est transformée au point qu’on doute qu’il s’agisse de la même affiche. Pourtant, les trois photos ont été réalisées sur le même mur d’un couloir, à dix mètres de distance tout au plus…

Variations sur un visage (2)

Deuxième variation, pour deux affiches côte à côte. Le tag est quasiment identique, mais ses subtiles différences m’ont incité à un tout autre cadrage… C’est ce que j’apprécie le plus dans ce thème, il est inépuisable !

Variations sur un visage (1)

Pendant trois jours, je vous livre une variation sur un visage, le même issu de trois affiches situées dans le même couloir du métro, presque l’une à côté de l’autre. Quelques tags ou déchirures métamorphosent véritablement l’image originelle.
En découvrant ces affiches, j’ai pensé à celles de Rolland Barthes, vues il y a six ou sept ans dans un couloir de la station Réaumur Sébastopol, qui sont à l’origine de ma dé »marche. Seuls les yeux avaient été barbouillés, de façon très méthodique et similaire ; cependant, aucun portrait ne ressemblait plus à l’autre. Hélas, j’avais trop hésité à revenir et tout avait disparu… (ici aussi d’ailleurs)

Regard et tempête

Voilà une déchirure qui attire typiquement mon œil. Ce regard (sombre) qui s’insinue dans un paysage tourmenté (peut-être ne l’est-il pas à l’origine, mais là, il l’est) : comment ne pas photographier ?

Jour de chance (3/3)


Troisième photo extraite de l’exposition, prise le même jour dans le métro parisien que les deux images précédentes. Il y a de bonnes journées, comme ça, de temps en temps…

Cette photo est à voir en GRAND…
En bas à gauche, se détache peu à peu ces mots : des rois…
Older posts Newer posts