Jean-Claude Marguerite, portrait par Paul Marguerite

« Né en Normandie en 1955, Jean-Claude Marguerite a été photographe, journaliste, publicitaire. Il travaille aujourd’hui dans l’édition et enseigne la PAO à l’université Paris 3 – Sorbonne nouvelle. D’un conte imaginé pour son fils, il a tiré Le Vaisseau ardent, écrit sur une période de dix-huit ans. Dès sa sortie, ce premier roman a été nommé Coup de cœur 2010 du Point », pouvait-on lire dans le dossier de presse que Denoël a consacré au Vaisseau ardentDisponible depuis en Folio SF et en numérique, Le Vaisseau ardent fait encore parler de lui.

Conte&Vaisseau2

Conte de la plaine et des bois, mon second roman, paraîtra en septembre aux Moutons électriques, qui le présente comme « une nouvelle plongée dans le fantastique, cette fois teintée d’onirisme et sur fond de nature writing. » Il en est déjà un peu question ici et là.

J’ai également publié une nouvelle, sur Verdun, en téléchargement gratuit pour quelque temps encore, Le Fou de Dieu.

Ibiza 2011 L’ombre de moi-même

Est-ce vraiment tout ?

J’écris, bien sûr, et je fais encore quelques (trop rares) incursions dans l’univers de la photographie.

Mais surtout, je me préoccupe des enfants qui ont du mal à lire, ou qui n’aiment pas lire, au sein du laboratoire éditorial  “tous lire”. Par extension, j’ai travaillé sur une actualisation des contes de Perrault.