Jean-Claude Marguerite

littérature et photographie

Category: Expo (page 3 of 3)

C’est la semaine du poisson !

Pour moi, c’est évident, c’est un poisson – et un gros ! Plutôt menaçant, d’ailleurs…
Et pour vous ?
Je ne désespère pas pêcher le temps, d’ici la fin de l’exposition Le Continent éphémère aux Voisins, de compléter mon site des deux galeries annoncées.
La première, les photos d’affiches non retenues pour l’expo, la seconde les métamorphoses (voir plus bas).

Mordrez-vous à l’hameçon ?

Une photo récente pour attendre mardi… Ce blog est mis à jour deux fois par semaine, avec une nouvelle photo, les lundis et jeudis. Calendrier oblige, la semaine prochaine, il y aura trois images… Et l’expo se poursuit jusqu’au 11 avril…

Vernissage

Merci…
Sillonner les métros en quête de fragments d’affiches étonnants est une démarche originale – j’emploie ce mot à dessein, car le doute subsistait quelque part de passer pour un original, dans l’acception la moins flatteuse du dictionnaire.
Votre présence était un gage de sympathie chaleureux, vos commentaires sont un encouragement puissant.

Ce qui m’a frappé, c’est la diversité de nos regards. De fait, j’ai photographié des paysages et des créatures qui n’existent pass. Le hasard seul a esquissé ces figurations que j’ai identifiées comme telles, car elles n’étaient des paysages ou des créatures que j’y reconnaissais. Nous en avons débattu hier soir jusqu’à tard, nos visions coïncident souvent, mais elles divergent plus souvent encore ! Ces détails de déchirures stimulent notre imaginaire, nous devinons des formes qui parlent à chacun de nous (et parfois, au second regard, une autre projection s’impose…). Quel beau compliment quand Sylvie y a associé des sons et des odeurs…

Pour moi la photographie a toujours eu cette vocation secrète : donner aussi à voir autre chose que ce qu’elle montre. Même en reportage classique, les choix du moment et de la composition transforment le témoignage (voilà ce qui c’est passé) en une incitation à imaginer (voilà ce que j’ai vu : et vous, que voyez-vous ?). À mon sens, c’est cette dimension qui fait qu’un cliché d’actualité dépasse le drame exposé pour étrangement nous émouvoir par sa seule beauté.

À l’exotisme du sujet, je préfère l’exploration du quotidien, dans ce qu’il a de plus ordinaire, de plus banal. Les affiches publicitaires inondent nos journées, mais cette identité fonctionnelle se révèle précaire : une fois cette démarche amorcée, y débusquer les traces du Continent éphémère devient une invitation permanente au voyage.

Vernissage : ce soir

Avis à tous mes aimables visiteurs…

Le vernissage de l’expo a lieu ce mercredi soir, à partir de 18 heures…

En avant-première, la sélection des paysages et créatures qui n’existent que dans notre regard se trouve également sur mon nouveau site (lien ci-contre).

À ce soir !

Le Continent éphémère

Le Continent éphémère, exposition


Le café-restaurant Les Voisins exposera 

Le Continent éphémère 
du jeudi 6 mars au vendredi 11 avril.

Ouvert du lundi au vendredi
14, rue Capri (Paris, XII)
métros Daumesnil (ligne 6, 8 – sortie C. Decaen) 
ou Michel Bizot (ligne 8)

Newer posts